fils Poilus de la Guerre 1914-1918 du canton du Malzieu-Ville morts pour la France (Lozère)

      

soldats-malzieu-1Un livre consacré à nos combattants , à nos 294 soldats morts pour la France, ceux du canton du Malzieu en Lozère.

« Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l’oubli ».

Ainsi nos braves et fiers paysans de notre chère Margeride ne seront pas oubliés.

Les poilus de la Guerre 1914-1918 du canton du Malzieu-Ville. (Lozère) morts pour la France.

Parfois un passant s’arrête un instant devant le monument aux morts du Malzieu-Ville ou d’un village voisin pour déchiffrer les noms de ces hommes jeunes et moins jeunes morts loin de leur pays sur les champs de bataille de la première guerre mondiale. Encore aujourd’hui beaucoup de ces noms ont pour lui des résonances familières : un tel n’était-il pas de cette famille bien connue du Malzieu-Ville, tel autre d’une famille de Saint Léger, tel autre encore, etc…? Des noms gravés dans la pierre, des croix parmi les milliers d’autres croix d’une nécropole sont les modestes traces de ceux qu’on appelait familièrement les « poilus ».     

Les derniers de ces braves disparaissent et pour les générations d’aujourd’hui « 14-18 » est un pan déjà lointain de notre histoire. Avec ses deux cent quatre vingt quatorze morts, le canton du Malzieu-Ville a payé un lourd tribut à cette guerre. Grâce à un remarquable et patient travail de recherche, l’auteur a reconstitué une partie de leur histoire. A chaque nom de soldat il a réussi à associer sa situation militaire et les circonstances de sa disparition. Voilà un recueil de documents précieux qui permettra à tous ceux qui ont perdu un proche de conforter leur mémoire et à tous de mieux comprendre des pages douloureuses de l’histoire de ces villages nichés sur les flancs des Monts de la Margeride dans le pays du Gévaudan.     

Des photos et des cartes illustrent l’ouvrage qui vient d’être réédité et disponible début janvier 2009 au Malzieu-Ville à la librairie Durand, à St Chély d’Apcher à la librairie Le Rouge et le Noir et à Marvejols à la librairie Cayrac ou auprès de l’auteur Bernard Astruc au 02 38 66 20 96.     

Prix: 18 ,00 €uros + port     

——————————

1-Les soldats de Gizérac morts pour la France

 Soldat Victorin Buffière, mort pour la France, m0n grand père maternel   

soldat-buffiere-victorin
Soldat-Buffiere-Victorin

Il avait effectué son servce militaire au 52ème  régiment d’infanterie en 1898-1899 à Montélimar (Drôme).  Il fut rappelé le soir du 2 août 1914.  Il avait 41 ans lorqu’il est mort à l’hôpital militaire de St Paul les Trois Châteaux (Drôme) le 10 sept. 1918. Il était alors père de famille de 4 enfants.     

      

 

      

 En août 2008, Marc  son arrière petit fils Marc et moi-même Bernard son petit fils , nous nous sommes rendus à St Paul les Trois Château pour retrouver le grand séminaire où décéda notre grand père Victorin des suites d’une maladie contractée en service. Nous avons découvert le batiment tel qu’il existait à l’époque. Voir le photo ci-dessous.     

Le grand séminaire de St Paul les trois Châteaux en 2007
Le grand séminaire de St Paul les trois Châteaux en 2007

Le grand séminaire de St Paul les Trois Châteaux en 1918
Le grand séminaire de St Paul les Trois Châteaux en 1918

 Son petit fils Marc Lestang au carré militaire de St Paul les Trois Châteaux.  

Courrier expédié par Pierre Guy à  sa nièce Marinette Buffière:   

Le 11 avril 1918. ma chère Marinette 

Je pense que vous devez être rentrée des vacances et que vous devez être bien occupée à Gizérac. Le petit Jean-Baptiste , il doit se faire grand. A présent, vous devez être savant. Vous me ferez une lettre et vous m’écrierez qu’est  ce que  avait fait à Gizérac. Un gros baiser de l’oncle Pierrou et il faut prier le bon Dieu qu’il fasse finir cette guerre. C’est l’Eglise du village où nous restons tout près. Pierre Guy  

Carte du soldat Pierre Guy à sa nièce marinette Buffière

Carte du soldat Pierre Guy à sa nièce Marinette Buffière

 ______________________________

 Soldat Jean-Baptiste Azagier

Le soldat Jean-Baptiste Azagier tué le 26-09-1914 à Gerbéviller (54)

Le soldat Jean-Baptiste Azagier tué le 26-09-1914 à Gerbéviller (54)

-Né le 17 août 1889 à Gizérac, commune de St Léger du Malzieu (Lozère).
-Service militaire effectué au 81ème RI à Montpellier.
-Mobilisé le 2 août 1914, débarque à Mirecourt (Vosges) avec son régiment;.
-Participe aux premiers combats.
-Tué  le 26-09-1914 à Gerbeviller (Meutrthe et Moselle).
-Ses  restes reposent dans l’ossuaire de Gerbeviller.
Les ruines de Gerbéviller
Extrait du journal de marche et opérations du régiment

    

 Journée du 9 septembre:  A 9 heures une attaque de nuit est prononcée sur tout le  front du Corps d’Armée par les éléments avancés. Ce détachement Sauget (même composition que le jour précédent) a pour objectif le bois de Frey. Il est appuyé par le groupe Monteau (la Garenne). Il se relie à droite avec le 142ème,  à gauche avec le 80ème. Pertes : Tués :9 Blessés : 44,  S/lieutenant Rouger : blessé   

 ________________________________________________     

Soldat Jean Baptiste Brun

Soldat Brun Jean-Baptiste décédé le 21-08-1916 à Souhesmes (Meuse)

Soldat Brun Jean-Baptiste décédé le 21-08-1916 à Souhesmes (Meuse)

  
 
 
– Né le 6-11-1885 à Gizérac, commune de St Léger du Malzieu (Lozère)
-affecté le 3-03-1915 au 112ème RI à Toulon .
-passé  le 25-12-1915 au 143ème Ri à Verdun.
-blessé le 19-08-1916 au combat et décédé le 21 -08-1916
-inhumé dans la nécropole nationale  « Souhesmes-Rampont »
-Tombe N° 353

 

Tombe de Jean-Baptiste Brun

Tombe de Jean-Baptiste Brun     

 Extrait du journal de marche et des opérations du régiments     

Journée du 9 septembre:  A 9 heures une attaque de nuit est prononcée sur tout le front du Corps d’Armée par les éléments avancés. Ce détachechement Sauget (même composition que le jour précédent)      a pour objectif le bois de Frey. Il est appuyé par le groupe  Monteau (la Garenne). Il se relie à droite avec le 142ème, à gauche avec le 80ème. Pertes : Tués :9 Blessés : 44.  S/lieutenant Rouger : blessé      

__________________________________

 

Soldat Augustin Antoine Hermet

Fiche Hermet Le soldat Augustin Hermet , né le 27 janvier 1873 à Arcomie (Lozère) , affecté au 123ème régiment d’infanterie territoriale. Mort pour la France le 5 septembre 1917, tué à l’ennemi  à Marre près de Charny (Meuse).Il est inhumé à la nécropole  nationale de Chattancourt -Tombe N°80.     

      

Extrait du journal de marche et des opération du régimentMardi 4 septembre : Le 123ème RIT passe au 2ème escadron du Train 12 hommes comme conducteurs (Exécution du télégramme N° 8706 du 7 août 1917). Le cantonnement de Marre est bombardé  avec des obus de gros calibres. La 6ème compagnie subit ce  bombardement.  La 3ème Cie quitte la Grenouillère et va occuper les abris du ravin du monument. Elle y subit un bombardement très serré  avec des obus de tous calibres et à gaz lacrymogènes. La 7ème Cie à Charny bombardée avec des obus lacrymogènes     

Mercredi 5 septembre : Les allemands s’acharnent sur Marre. La 6ème Cie a  trois tués dans un abri démoli par les obus de gros calibres : Les        soldats Hermet, Ferdinand et Bruet.  Le même bombardement dans le même abri que les trois tués  fait 4 blessés : les soldats Berbon, Bros, Jégo et Lebèque tous  de la 6ème Cie.  La 3ème Cie subit dans les abris du ravin du monument un  bombardement par gaz lacrymogènes. Ils conservent le masque la plus grande partie de la nuit.      

_________________________________     

Soldat Félix Loubat     

loubat félix     

Soldat LOUBAT Pierre-Félix     

né le 7 oct.1888 à St Léger du Malzieu  2ème classe  au 60ème R I     

Mort pour la France à tué à l’ennemi à Verdun (Meuse) à l’âge 29 ans le 4 septembre 1917      

  Extrait du journal de marche et des opérations du régiment    

 4 septembre 1917. Situation d’ensemble sans changement.    

 L’artillerie ennemie montre toujours une grande activité. De 10h à 17h, arrosage par gros calibre au sommet de 344  (tranchée de Warms, de l’arc et boyau de Bristritz), durant toute  l’après midi, tirs violents sur les ravins et sur l’arrière. Pendant toute la nuit, bombardement de l’arrière et particulièrement de la Côte du Poivre et du Ravin Sud par gaz lacrymogènes. Bombardement par pièce à longue portée (380) des casernes de Bévaux.    

     

 Les 2 aviations montrent une grande activité (particulièrement). Le 2ème BTn. en ligne est relevé par le 1er Btn. Relève sans incident. Le 35ème RI (régiment de droite) est relevé par le 44ème RI Liaison assurée.                       Ordre Général N° 258. Le Général Commandant la Vème Armée cite à l’Ordre de l’Armée les militaires dont les noms suivent :                        Bonmarchand Joseph, Adrien, S/Lieutenant au 60ème RI (8ème          Cie.) :« Faisait partie d’une fraction chargée de la défense du village  de Proyart, le 29 août 1914 a fait preuve des plus grandes qualités de courage et de ténacité. N’ayant pas été touché par l’ordre de retraites a organisé la défense à outrance, a épuisé  toutes ses munitions et est tombé glorieusement à son poste ».   G.G., le 31 août 1917     

  Le Général commandant la Vème Armée. Micheler     

   Pertes : 2 tués, 8 blessés.Tombe Loubat Félix     

      

      

      

      

      

      

      

      

La nécropole nationale de Bras sur Meuse où est inhumé le soldat félix Loubat-Tombe N° 95     

  2-Les poilus de Gizérac,

Soldat Jacques Astruc,(prisonnier de 1916 à 1918)

soldat-astruc-j-41

 

Jacques Astruc, mon grand père paternel. Il a effectué son service militaire à Avignon au 7ème Régiment du Génie en 1907-1909. 

Mobilisé le 4 août 1914, il fut porté disparu le 20 mars 1916 dans les bois de Malancourt (Meuse). Prisonnier de 1916 à 1918 à Henberg en Allemagne dans une ferme. Il fut rapatrié le 20 décembre 1918.     

soldat-astruc-j-13    

  La ferme où était prisonnier Jacques Astruc à Heuberg en  Allemagne  

 

 

   

 

 

  

 

 

  

  

 

   

 

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

Publicités

Étiquettes : , ,

4 Réponses to “fils Poilus de la Guerre 1914-1918 du canton du Malzieu-Ville morts pour la France (Lozère)”

  1. Gevy48 Says:

    Merci beaucoup de votre ouvrage, j’ai moi même eu deux arrière-arrière grand-pères mort pour notre patrie et que surement vous aviez dut apercevoir lors de la création du livre.
    Je n’ai pas encore eu l’ocasion d’être en possession de cet ouvrage mais je ne tarderais pas à me le procurer.

  2. GENERAMA Says:

    Un belle exemple de réalisation sur l’histoire de nos poilus

  3. auriol Says:

    Bonjour,
    Où puis je acquérir votre livre ? Mon GP a été incorporé au 142 RI de Mende et de Lodève (depuis Toulouse).
    Très interessé par des livres comme celui là qui revient à la base c’est à dire le Poilu.
    Moi même j’ai écrit et publié 4 livres sur la grande guerre.
    Merci.
    Cordialement. JC Auriol.

  4. MARTINEZ Renaud Says:

    Bonjour,
    Félicitations pour votre livre. J’en suis d’autant plus content que, habitant dans les Pyrénées-Orientales, j’ai écrit neuf livres (+ deux en préparation) sur neuf commnunes et canton du département
    Je suis également l’officier traditions du 53ème RI et 253ème RI et j’ai écrit un livre pour chacun de ces régiments durant la Grande Guerre.
    Je crois que dans le canton de Malzieu, plusieurs soldats ont servi dans l’un ou l’autre de ces régiments. Pouvez-vous me le confirmer ? Si oui, en parlez-vous ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Cordialement
    Renaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :